Conseils de nos leaders – Katherine Ouellet

LE CODÉVELOPPEMENT OU COMMENT TIRER PROFIT DE L’EXPÉRIENCE DES AUTRES

Très à la mode en ce moment, le codéveloppement professionnel ne date pourtant pas d’hier. Créée au Québec il y a une vingtaine d’années, cette méthode d’apprentissage et d’échange de savoir est aujourd’hui plus populaire que jamais afin de développer le plein potentiel des dirigeants d’entreprise et des professionnels.

Cette approche collaborative est relativement simple : réunir de façon régulière des personnes – généralement entre cinq et neuf – issues du même domaine d’expertise et niveau hiérarchique dans le but d’optimiser leurs apprentissages et de leur permettre d’apprendre les unes des autres.

 

« C’est une méthode qui repose sur la consultation et le partage d’expérience face aux difficultés rencontrées par chacun des participants dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions professionnelles », explique Katherine Ouellet, consultante en développement des ressources humaines et stratégies organisationnelles. « Ce n’est pas un groupe de discussion, mais plutôt un groupe d’entraide qui permet aux dirigeants de sortir de leur isolement et de partager leurs problématiques. »

 

Comment ça fonctionne?

Lors de chaque séance de codéveloppement professionnel, qui est animée par un « facilitateur » formé, l’un des participants joue le rôle du « client ». Les autres deviennent des « consultants ». Le « client » doit exposer une situation réelle qui le concerne personnellement. Il peut s’agir d’un projet, d’une préoccupation ou d’un problème (les 3P). Les « consultants » se mettent alors au service du « client » en regard de sa situation. Ils l’aident à réfléchir en apportant chacun leurs expériences, leurs visions, leurs suggestions et leurs pistes d’action.

« Ce n’est pas un processus de résolution de problèmes à tout prix, indique Katherine Ouellet, membre du conseil d’administration de l’Association québécoise de codéveloppement professionnel depuis 2016. C’est plutôt un processus qui permet au participant d’aborder une situation autrement, avec des perceptions et des idées différentes des siennes. C’est l’occasion de se remettre en question, de sortir de son processus décisionnel habituel et d’initier des changements. »

Une méthode gagnante

Pour Mme Ouellet, le codéveloppement professionnel est une excellente alternative aux formations classiques. « L’approche très pragmatique fait en sorte que l’action précède le savoir. Tout est axé sur le développement du savoir-être, c’est-à-dire sur la façon pour le participant de trouver la solution appropriée à la situation considérée. »

Lors des séances, il n’y a pas d’exposé théorique, ajoute-t-elle. Le contenu provient des participants. « Cela amène beaucoup d’authenticité. Bon nombre de participants disent avoir pu se révéler grâce au groupe et réalisent qu’ils ont plus d’influence qu’ils ne le pensaient. »

Du codéveloppement entre collègues

Le codéveloppement professionnel se pratique aussi bien en inter qu’en intra-entreprise. Les séances intra-entreprises permettent de briser les silos et d’amener de la transversalité dans l’entreprise, mentionne Katherine Ouellet. « C’est une façon de mieux connaître ses collègues et le fonctionnement de son milieu de travail. »

Katherine Ouellet, consultante en développement des ressources humaines et stratégies organisationnelles, agit à titre d’animatrice en codéveloppement pour l’Académie d’excellence entrepreneuriale. Pour connaître la programmation complète des ateliers, visitez la section Activités.

Pour ne rien
manquer!

Abonnez-vous à notre infolettre et soyez les premiers informés des nouveautés.